Atomkraftwerk Icon

Clients & Solutions

BASF Lampertheim GmbH : Eau d’alimentation de chaudière pour la production de vapeur

BASF Lampertheim GmbH utilise de l’eau pure pour alimenter ses chaudières lors de la production de vapeur. Le traitement de l’eau est assuré par des systèmes d’ultrafiltration et d’osmose inverse d’EnviroFALK.

Les processus de production complexes imposent des exigences élevées au nettoyage industriel des pièces. D’une part aux bains de traitement et de nettoyage, d’autre part aux frais d’exploitation courants. Quels sont les avantages de la technique membranaire pour le traitement des bains actifs et des bains de rinçage et comment utiliser efficacement la ressource eau ?

Système d'ultrafiltration et d'osmose inverse

Défi chez le client
La conductivité de l’eau de la chaudière devait être limitée à 3.000 µS/cm selon les indications du fabricant de la chaudière. Il était donc nécessaire d’ajouter une étape de déminéralisation au traitement de l’eau d’alimentation de la chaudière existant, composé d’une installation de filtration, d’une décarbonatation et d’un adoucissement.

vers les techniques de procédés

BASF Lampertheim GmbH devait transformer sa production de vapeur en chaudières de récupération avec cogénération pour la production primaire d’électricité et l’extraction de chaleur industrielle. La conductivité de l’eau de la chaudière devait être limitée à 3.000 µS/cm selon les indications du fabricant de la chaudière. Il était donc nécessaire d’ajouter une étape de déminéralisation au traitement de l’eau d’alimentation de la chaudière existant, composé d’une installation de filtration, d’une décarbonatation et d’un adoucissement.

L’eau brute utilisée étant un filtrat de rive traité, des essais approfondis ont été réalisés sur place par une installation pilote. En particulier, l’indice d’obstruction de l’eau a été déterminé. Les experts d’EnviroFALK ont décidé, en collaboration avec BASF Lampertheim GmbH, d’utiliser une installation d’ultrafiltration pour le prétraitement et une installation d’osmose inverse pour le post-désalage. Pour cela, deux lignes de traitement séparées ont été mises en place de manière redondante pour une grande sécurité d’approvisionnement. Le débit d’eau pure est de 5 m³/h en mode normal et de 10m³/h en mode parallèle.

L’osmose inverse permet d’obtenir un fonctionnement sûr afin d’alimenter en permanence la chaudière en aval avec de l’eau déminéralisée.

Chaque essai pilote d’autres entreprises de traitement de l’eau avec des approches alternatives, comme les filtres à charbon actif, a été interrompu sans succès. Les conseils approfondis, combinés aux essais préliminaires, ont d’emblée convaincu BASF Lampertheim GmbH d’avoir choisi le bon partenaire, EnviroFALK.

Nouvelles du secteur de la production d’énergie

Wir nutzen Cookies auf unserer Website. Einige von ihnen sind essenziell, während andere uns helfen, diese Website und Ihre Erfahrung zu verbessern.  Customize Customize
Yes, I agree